Compresse et sparadrap donne la parole aux soignants

Compresse et sparadrap donne la parole aux soignants

Mariel, 32 ans, est infirmière de formation. Mais elle est aussi blogueuse sur le blog de Neroli depuis 2012 et podcasteuse  depuis septembre 2020. Compresse et sparadrap, c'est le nom de son podcast santé, dans lequel elle donne la parole aux soignants. Nous sommes partis à sa rencontre pour en savoir plus sur cette émission créée pendant la crise de la covid-19.

Pourquoi as-tu choisi de créer un podcast ?

J’avais très envie de mêler mes deux vies professionnelles, en mettant ce média novateur au service des professions médicales et paramédicales.

J’ai senti un engouement de la part du grand public depuis le début de la pandémie : une envie d’en connaître davantage sur ces métiers de l’ombre, de mieux connaître qui se cache derrière les blouses blanches…

On ne m’a jamais autant posé de questions sur le métier d’infirmier que depuis le premier confinement. J’avais envie de valoriser ces beaux métiers, de les faire découvrir différemment au grand public.

Comment as-tu découvert ce beau média qu'est le podcast ?

Je suis une grande amatrice de podcasts depuis plusieurs années : ils m’accompagnent à tout moment de la journée ! Que ça soit pour égayer mes trajets en voiture, m’occuper lors de tâches du quotidien, ou encore lorsque je fais du sport.

J’aime avoir mon attention focalisée sur le contenu audio : je trouve ça très différent d’une émission de télé qu’on peut écouter d’une oreille, ou encore d’un article de journal qu’on feuillette sur un coin de table.

Et puis, il y en a pour tous les goûts ! Qu’on cherche à s’informer, à s’évader, à s’ouvrir l’esprit… Il existe des milliers de podcasts tous plus inspirants les uns que les autres !

L'objectif de ton podcast Compresse et sparadrap est de mettre en lumière des personnes qui travaillent dans le milieu médical. Que retiens-tu après 22 épisodes ?

Ce que je retiens, c’est déjà ce que cela m’a apporté ! J’ai découvert des métiers que je connaissais peu ou mal, j’ai découvert des lieux d’exercice improbables, j’ai entendu des témoignages qui m’ont fait rire, qui m’ont émue, qui m’ont bouleversée…

Je suis très contente du succès que mon podcast rencontre, c’est un très bel accomplissement pour moi. Et je ne suis pas prête d’arrêter !

Quelle a été ta plus grande difficulté quand vous avez commencé à faire des podcasts ?

Clairement, les enregistrements à distance ! Je savais que je ne pourrais pas tous les faire en présentiel (mes invités sont aux quatre coins du globe, et la pandémie m’aurait de toute façon empêché d’avoir mes invités face à moi), mais je ne pensais pas qu’il serait si compliqué d’aboutir à une qualité correcte, avec tous les bugs informatiques que cela inclut.

Certains enregistrements me donnent du fil à retordre, et je passe parfois plusieurs heures au montage pour caler les deux pistes, équilibrer les sons, réduire les bruits parasites… C’est un vrai défi !

Quel est ton podcast santé préféré ?

J’aime beaucoup La médecine et l’invisible, un podcast lancé par la RTS (Radio Télévision Suisse). Ce sont des portraits de soignants très inspirants, qui mêlent médecine conventionnelle et spiritualité, ésotérisme…

Liens utiles

La médecine et l'invisible – Le podcast
Le blog de Neroli
Compresses et sparadraps